Un métier haut en couleur !

dsc_0585.jpg__274x161_q85_crop

Tamiko Blais – Crédits Bombardier Aéronautique

Tu as certainement déjà peint un modèle réduit d’avion avec un petit pinceau de précision ? Les peintres et les enduiseurs en aérospatiale sont des maîtres pour manipuler des pinceaux et des pistolets et appliquer de la peinture, de l’émail, de la laque ou d’autres revêtements. Ils sont responsables de faire leurs mélanges de peinture, s’assurent de nettoyer, laver, décaper, sabler, enlever la rouille, remplir les creux ou préparer les objets avant de les peindre. Ils utilisent aussi des pochoirs créés par ordinateur.

« J’ai eu des défis à relever, car j’étais la première fille entrée à l’atelier de peinture ! Il a fallu que je prouve que j’avais le droit d’être ici autant que les gars. Aujourd’hui, je ne suis plus la seule fille. Mon intégration s’est bien passée, témoigne Tamiko Blais, peintre chez Bombardier Aéronautique. J’aime ce que je fais, bien que mon métier soit assez difficile physiquement, précise-t-elle. Il y a des positions contraignantes, de la chaleur due au plafond qui est en charbon… On a une tenue spéciale et de l’air respirable avec un masque. »

Scolarité

Pour les peintres d’aéronefs, un diplôme d’études secondaires, une formation spécialisée ou des cours de niveau collégial sont habituellement exigés. Une formation en cours d’emploi de plusieurs mois est habituellement offerte.

Tamiko Blais est d’abord allé au cégep en arts et lettres pour finalement dériver vers un cours de carrosserie automobile… et se retrouver à peindre des avions ! « La dernière journée de mon cours, l’agence de recrutement est venue nous voir. J’ai entendu « Bombardier », ça m’a intéressée et j’ai voulu essayer. Je ne connaissais pas du tout l’aéronautique. Je trouve le milieu très stimulant; les avions sont superbes, l’intérieur extrêmement luxueux », raconte-t-elle.

Voir toutes les formations